Le Pastis.

Le mot Pastis vient de l’occitan provençal pastis (pâté ou mélange), il est donné aux boissons parfumées à l’anis et à la réglisse.

Le Pastis est le résultat de l’aromatisation d’un alcool neutre (d’origine agricole) aux extraits d’anis vertd’anis étoilé, de fenouil ou de tout autre plante contenant le même constituant aromatique principal, ainsi que des extraits naturels issus du bois de réglisse.

Son titre alcoométrique minimal est de 40% (45% pour le pastis de Marseille).

Le pastis se boit principalement en apéritif additionné d’eau fraîche voir avec ajout de glaçons (5 à 7 volumes d’eau pour 1 volume de pastis de 2 cl).

La couleur jaune du pastis est due à un colorant (caramel).

Historique :

En 1915, l’absinthe et les boissons similaires sont interdites en France. En 1920, l’État autorise à nouveau les boissons anisées dont le degré est inférieur à 30°. En 1922, le degré est relevé à 40°.

La frénésie s’empare de la Provence où il est présent dans tous les bars. Chaque marque personnalise sa recette.

Paul Ricard innove en créant une recette incluant de l’anis étoilé, de l’anis vert et de la réglisse, il crée en 1932  » Ricard, le vrai Pastis de Marseille « .

En 1938, la France autorise la production et la vente de pastis et boissons anisées titrant 45°.

Sous le Régime de Vichy le pastis est interdit en 1940 comme toutes les boissons au-dessus de 16°.

La consommation de pastis en France représente 130 millions de litres par an.

La momie ou mominette est un pastis servi dans un petit verre (1/2 dose).

Boissons anisées :

Tomate (sirop de grenadine), Perroquet (sirop de menthe), Mauresque ou Moresque (sirop d’orgeat), Goudron ou Mazout (coca cola), Canisse (sirop de cassis), Barbarie (curaçao bleu), Soleil (sirop de citron), Vélo (sirop d’orange), Feuille morte (sirops de grenadine et de menthe), Rourou (sirop de fraise), Lanmaderlo ou Pélican (Get27), Sazerac (Whisky de seigle ou Cognac), Saunier (sirop de pamplemousse), Stoptou (Picon), Pastis espagnol (lait), Café électrique (café)..

A l’étranger :

Algérie (anisette/cristal), Grèce (Ouzo), Turquie Arménie (Raki), Liban Syrie Jordanie Israël (Arak), Italie (Sambuca), Espagne (Arguardiente), Bulgarie Macédoine (Mastika)…

En gastronomie, le Pastis est également utilisé pour flamber des préparations : poissons grillés (loup, bars, daurades..), parfumer la bouillabaisse et les soupes de poissons.

A consommer avec modération.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s