Michel LORAIN, le cuisinier aux trois étoiles de Joigny, est décédé.

Le jeudi 22 juillet 2021, le chef Michel LORAIN est décédé à l’âge de 87 ans. Il avait repris à ses parents dans les années 60 le restaurant de la Côte Saint-Jacques à Joigny avant de le transformer. Sa cuisine classique et sa persévérance lui ont permis d’arborer trois étoiles pendant de nombreuses années.

Dans l’après-guerre, sa mère, Marie tenait la pension de la Côte Saint-Jacques avec une cuisine de bistrot. A la fin des années 50, il reprend l’établissement et avec sa femme Jacqueline, sommelière fait grandir l’établissement. En 1993, il laisse sa cuisine à Jean-Michel Lorain, son fils et sa fille Catherine reprend le restaurant Rive Gauche, qu’il a créé. 

Pour gagner ses étoiles, Michel Lorain a misé sur le classique. Il gagne sa troisième étoile en 1986 avec un saumon sauvage cuit en vessie, une technique que presqu’aucun autre cuisinier n’utilise. « Il cuisinait le gibier, le foie gras, les ris de veau et la truffe quand c’était la saison. C’était d’un grand classicisme. Mais Michel Lorain avec Jacqueline, son épouse a porté au pinacle cette belle maison qui fait honneur à la gastronomie icaunaise. »

Les chefs du restaurant Alain Ducasse au Plaza Paris en visite chez Monsieur Paul Bocuse.

Romain MEDER chef, Frédéric GARNIER adjoint et Emmanuel PILON second. Les chefs du Plaza Paris.

Gilles REINHARDT, Christophe MÜLLER et Olivier COUVIN les trois MOF Cuisine du restaurant Paul BOCUSE.

Emmanuel PILON est un ancien élève du lycée Hélène Boucher de Vénissieux (69).

Décès du chef Pierre TROISGROS.

Le mercredi 23 septembre 2020, on apprend la disparition de Monsieur Pierre Troisgros à l’âge de 92 ans, un monument de la gastronomie, un des grands chefs qui a donné ses lettres de noblesse à la cuisine française. Compère de toujours de « Monsieur Paul » , ils représentaient tous les deux le visage le plus affectif de la cuisine française.

Le chef originaire de Roanne avait pris la suite de son père dans les 1950. La maison Troisgros (Pierre et Jean) s’était alors rapidement démarquée en décrochant sa première étoile en 1956, une deuxième en 1965 et la troisième en 1968.

Angelo MUSA – Ma Promesse (Récit d’un pâtissier d’exception).

Le chef pâtissier exécutif de l’hôtel Plaza Athénée à Paris, MOF 2007 et Champion du Monde de Pâtisserie 2003 Angelo Musa, se livre dans un ouvrage paru en novembre. Intitulé « Ma Promesse – Récit d’un pâtissier d’exception », ce livre dévoile l’histoire personnelle du chef et sa relation avec le métier de pâtissier, en revenant notamment sur sa carrière conjuguant, depuis toujours, l’exigence à l’excellence.  « Ma Promesse – Récit d’un pâtissier d’exception », (photographies de Laurent Fau), parut le 7 novembre 2019 aux Éditions de La Martinière.