Polenta (Italie).

La polenta est une bouillie de semoule de maïs, dont il existe de nombreuses variantes bien que ce soit à l’origine une spécialité de la Vénétie et de la Lombardie.

Cette bouillie est ancienne, les romains consommaient des bouillies à base de céréales sous le nom de puls. Le maïs n’arriva d’Amérique qu’au début du XVIème siècle.

La polenta se prépare traditionnellement à l’eau dans un chaudron en cuivre non étamé, où on la remue avec une grande spatule en bois.

Quand on la mange  » dura  » (solide) on la fait refroidir sur un plateau rond en bois avant de la détailler à l’aide d’une ficelle. Elle peut être préparée au lait pour les entremets, elle se prête comme le riz et les pâtes à de nombreuses préparations (beignets, croûtes, gratins, timbales..).

Nature, au beurre et au fromage, grillée, servie avec une sauce, voire agrémentée de légumes ou de jambon, la polenta accompagne de nombreux plats.

Pollo al chilindron (Pays-Basque – Espagne).

Le pollo al chilindron est un plat dégusté au nord de l’Espagne et au Pays basque, c’est une préparation simple qui tire le meilleur parti des ingrédients locaux. Les poivrons donnent de la douceur avec les oignons tandis que les tomates ajoutent une note acidulée, et tout cela est réuni par le paprika et l’ajout de jambon serrano.

Pop corn (Amérique du Nord – Iroquois).

Le pop-corn (popcorn), maïs soufflé ou maïs éclaté est une céréale soufflée produit par un chauffage fort de grains de maïs. Il existe une seule variété de maïs capable de produire du pop-corn : le maïs à éclater (Zea mays var. everta). Ce maïs donne des grains plus petits que le maïs commun, mais ceux-ci ont un albumen beaucoup plus résistant.

Son nom provient de « pop », qui veut dire « éclater » en anglais et « corn », qui signifie « maïs » en anglais américain.

En 1612, les français découvrent le pop-corn chez les Iroquois qui le font cuire dans des poteries chauffées.

Le pop-corn se consomme nature, au beurre, salé ou sucré, mais on peut aussi le consommer assaisonné, avec du chocolat et du caramel, entre autres.

Polpettone alla modenese (Emilie-Romagne – Italie).

Le polpettone alla modenese est un pain de viande (bœuf ou veau haché) avec œufs durs, beurre, crème, chapelure ou mie de pain trempée au lait, cannelle, oignons.

Le tout est roulé en pain (gros boudin) et poché dans une poissonnière.

Une fois refroidi, il est tranché et servit avec des légumes (pommes de terre, carottes, petits oignons…).

Une salsa verde modenese l’accompagne (sauce verde de persil, câpres, œufs durs, ail, zestes et huile d’olive).

Pörkölt de veau (Hongrie).

Le Pörkölt est un plat hongrois typique parmi les quatre spécialités hongroises cuisinées au paprika.

Il est fortement relevé avec des oignons, il se prépare avec une viande plus grasse que le goulache, et coupée en plus gros morceaux. Le porc est cuisiné mais aussi le mouton, le gibier, l’oie; le canard, le veau, le poisson (la carpe) et même les écrevisses.

Porridge (Grande-Bretagne).

Le Porridge est une bouillie de farine ou de flocons d’avoine cuite à l’eau ou au lait que l’on mange sucrée ou non, additionnée de lait froid ou chaud, ou de crème fraîche liquide.

C’est une des bases traditionnelles du breakfast dans les pays anglo-saxons.

Le porridge, qui a toujours été populaire en Écosse, en Irlande et au Pays de Galles, a ensuite gagné toute l’Angleterre, où on l’apprécie notamment arrosé de golden syrup (sirop de sucre de canne).

Potage pékinois – Soupe suanla (Chine).

Le potage pékinois ou soupe suanla (soupe aigre-douce) est une spécialité de la province du Sichuan.

Les ingrédients de base de ce potage sont les pousses de bambou, le lentin de chêne (champignon), le porc, les champignons noirs, les œufs brouillés, le tofu, le vinaigre noir, du poivre moulu et du piment séché (parfois du boudin).