Glenn VIEL – restaurant L’Oustau de Baumanière aux Baux de Provence (France).

Glenn VIEL est né le 2 janvier 1980 à Versailles (Yvelines). De 1996 à 2000, Glenn Viel se forme à la cuisine avec un BEP suivi d’un BAC Pro (Lycée de Saint-Quay-Portrieux et Lycée Sainte Catherine au Mans), stage chez Joël Boillaud (Hostellerie du Nord à Auvers-sur-Oise).

En 2000, Joël Boillaud le place au Meurice à Paris (chef Marc Marchand, second Nicolas Sale). En 2002 il rejoint Jean-François Piège au Plaza Athénée pourquelques temps. Il retrouve Nicolas Sale en 2003 au Hyatt Madeleine puis par à Casablanca. Premier poste de chef à Marseille (Le Peron) ou il reçoit 1 étoile.

En 2011, il est chef à Bonifacio (La Caravelle) l’été et pour l’hiver au Kilimandjaro (Courchevel) avec Nicolas Sale ou ils reçoivent 2 étoiles. En 2013/2014 il est chef au Cheval Blanc à Courchevel (2 étoiles).

Arrivé en 2015 à L’Oustau de Baumanière, la table du domaine mythique de Jean-André Charial, il n’a de cesse de développer de nouveaux projets, ouvrir de nouveaux horizons qui viennent nourrir son art culinaire. Il agrandit le potager, travaille sur l’implantation d’une ferme pédagogique avec poules et cochons… En cuisine, il travaille à l’extrême de nouvelles techniques en mettant au point des systèmes d’assaisonnement novateurs, il fait sécher les tomates du jardin dans des séchoirs en bois spécialement conçus à cet effet. Il garde les 2 étoiles du restaurant. La cuisine de Glenn Viel est qualifiée d’écoresponsable.

En janvier 2020, Glenn Viel ramène les 3 étoiles à l’Oustau de Baumanière.

Petite histoire :

  • Raymond Thuilier ouvre le restaurant en 1945 et obtient 1 étoile en 1949 suivi d’une seconde en 1952. En 1954 l’Oustau de Baumanière obtient 3 étoiles au Guide Michelin qu’il garde jusqu’en 1990. Pierre-André Charial a rejoint son grand-père Raymond Thuilier en 1969.

Spécialités :

  • Gigot d’agneau de lait, gratin dauphinois (tradition Baumanière) – Rouget de roche agrafé, chou à l’anchois fumé – Tartelette végétale au goût d’huître – Homard bleu au basilic – Carabineros au grill, romaine, pulpe de citron confit – Croque cabillaud, crème d’estragon, jus d’arêtes typé sardine, oignon, cresson, lait d’arêtes – Millefeuille crème légère à la vanille de Madagascar, florentine pistache et glace vanille – Le dessert du boulanger, levure givrée, émulsion pain grillé, chips de croissant.