La Mauresque.

La Mauresque ou Moresque (mauresco en provençal) est un cocktail confectionné à base de Pastis et de sirop d’orgeat et

additionné d’eau fraîche et éventuellement de glaçons.

C’est une boisson très prisée en Provence et originaire de Corse. On peut supposer que son nom est lié à l’influence historique de l’invasion mauresque.

C’est une boisson très prisée en Provence et originaire de Corse. On peut supposer que son nom est lié à l’influence historique de l’invasion mauresque.

Le véritable orgeat est une très ancienne boisson à base d’orge que l’on buvait en été parce quelle était rafraîchissante. Il y avait plusieurs manières de le préparer. Parfois, on ajoutait à l’orge des graines de melon et de concombre ainsi que des amandes douces pilées. C’est sans doute l’usage de ces dernières qui donna naissance à l’actuel orgeat.

Aujourd’hui, en France, l’orgeat est obtenu essentiellement par condensation du benzaldéhyde extrait des amandes amères. C’est ce qui donne un goût tout à fait analogue à celui de l’orzata italienne, boisson à base de benjoin.

Grappe d’Or (Maître Sommelier) pour Jean-Pierre BAREILLE.

L’Association des sommeliers lyonnais et Rhône-Alpes vient de fêter ses 50 ans à l’Abbaye de Collonges chez Paul Bocuse.

Michel Hermet, président de l’Union de la sommellerie française a remis le titre de Maître Sommelier (Grappe d’Or) à Jean-Pierre BAREILLE enseignant pendant 26 ans au Lycée Rabelais de Dardilly et fondateur de la section sommellerie.

Limoncello di Sorrento (IGP) Italie.

Le Limoncello di Sorrento et élaboré à base de citrons de Sorrento (variété limonia) qui ont trouvé sur la péninsule de Sorrento (au sud du golfe de Naples) des conditions idéales.

Ces citrons sont très parfumés avec une peau peu épaisse, une chair jaune paille au goût acide et très riche en jus.

Le limoncello di Sorrento bénéficie d’une Indication Géographique Protégée (IGP). C’est un digestif obtenu par distillation qui se distingue par sa couleur dorée et son goût intense. Il se sert très frais.

Le Limoncello peut également agrémenter les desserts, les salades de fruits frais, un sorbet ou une glace…

Les amateurs de cocktails l’utilise dans les recettes de long drink. Le conserver à l’abri de la lumière.

Recette si vous ne trouvez pas de limoncello :

  • ◊ Zester finement 7 citrons (de Sorrento de préférence).
  • ◊ Tailler les zestes en julienne et faire macérer 3 jours dans 1 litre d’alcool à 90°.
  • ◊ Réaliser un sirop avec 750 grammes d’eau et 750 grammes de sucre fin.
  • ◊ Après 3 jours ajouter le sirop tiède sur l’alcool et les zestes.
  • ◊ Le lendemain filtrer.
  • ◊ Mettre en bouteilles et réserver au frais.
  • ◊ Après 3 mois servir très frais.

Le Kirsch de Fougerolles AOC (Franche-Comté).

Le Kirsch de Fougerolles est une eau-de-vie de fruits, elle est issue de la distillation exclusive de cerises. Il s’agit d’une eau-de-vie blanche dont le degré alcoolique est de 45%.

C’est le premier alcool de fruits à noyaux à obtenir l’AOC (3 mai 2010).

Son aire géographique de production est située sur 8 communes de Haute-Saône (Franche-Comté) et 3 communes des Vosges (Lorraine) :

Haute-Saône :

  • * Aillevilliers-et-Lyoumont
  • * Fougerolles
  • * Raddon-et-Chapendu
  • * Saint-Besson
  • * Saint-Valbert
  • * La Vaivre
  • * Corbenay
  • * Fontaine-les-Luxeuil

Vosges :

  • * Clerjus
  • * Plombière-les-Bains
  • * Le Val-d’Ajol

Le Kirsch AOC de Fougerolles présente des caractéristiques fruitées et noyautées, nettes et franches, limpides et translucides avec une légère coloration après plusieurs années de vieillissement.

Le Kirsch de Fougerolles est la 4ème eau-de-vie en France à possèder l’AOC après les CognacArmagnac et Calvados.

Le Kirsch de Fougerolles est proposé dans une bouteille de 70cl spécifiquement gravée à l’effigie de Fougerolles : le  fougerollais (ancienne bouteille de couleur sombre soufflée à la bouche).

Le Spritz (Venise – Italie).

Le Spritz est à la base un apéritif qui vient d’Italie, il est apparu pendant la période sous dominante autrichienne.

Il est de nos jours consommé dans les villes de Vénétie et du Frioul-Vénétie-Julienne.

En apéritif ou en long drink, le spritz est consommé à toute heure du jour ou de la nuit par les vénitiens et les frioulans.

Recettes :

  • * Apéritif ;

Versez 2 doses d’Apérol, 3 doses de vin blanc Prosecco et un trait d’eau San Pellegrino. Finir tranche d’orange et olive verte.

Long Drink ;

Versez 6 cl d’Apérol (apéritif à base de rhubarbe, gentiane et oranges amères), 6 cl de vin blanc Prosecco (effervescent), 6 cl d’eau gazeuse San Pelligrino et quelques glaçons. Finir avec une tranche d’orange non traitée.

On peut remplacer l’Apérol par du Campari, du Select ou du Cynar (liqueur à base d’artichaut).

Le Spritz se trouve également dans le commerce en bouteille préparée, le résultat est inférieur mais servi bien frais l’effet est agréable.

Le Bellini (Cocktail).

Le cocktail Bellini a été créé à Venise au Harry’s Bar et est devenu depuis une boisson emblèmatique à Venise. Le Harry’s Bar a été fondé en 1931 et est depuis un rendez-vous prisé de nombreuses personnes de passage et de Vénitiens (Ernest Hemingway en était un client assidu lors de ses séjours).

La création du Bellini est attribuée à Giuseppe Cipriani le patron du Harry’s Bar.

C’est un cocktail qui mélange le nectar de pêches blanches et le Champagne (ou le Prosecco « champagne » Italien).

Le Bellini a été conçu en 1948 et doit son nom au peintre Italien Giovanni Bellini et non au compositeur sicilien Vicenzo Bellini.

Toute la difficulté et l’équilibre du Bellini dépend de la qualité du nectar de pêches blanches.

Exemple de recette :

  • – Monder et mixer  des pêches blanches (mûres). Citronner très légèrement.
  • – Verser 5 cl de pêches (ou de nectar) dans une flûte.
  • – Compléter avec du Champagne brut bien frais ou du Prosecco Italien.
  • – Décorer avec un quartier de pêche ou une framboise fraîche.

L’Ouzo (Grèce).

L’Ouzo est une boisson grecque.

C’est une boisson alcoolisée élaborée à partir d’alcool neutre (alcool de grains) mélangé à divers aromates (principalement de l’anis) puis distillé et dilué.

Son degré alcoolique est compris entre 40 et 50°. 

C’est un alcool incolore qui devient blanc (opaque) au contact de l’eau.

Les puristes le consomment pur avec seulement un glaçon (sans ajout d’eau).

Le mot ouzo viendrait de l’expression italienne : uso Massalia, à l’usage de Marseille, écrite sur les caisses de transport.

La plupart des maisons qui produisent de l’Ouzo ont leur maison mère dans l’île de Mytilène (Lesbos) et principalement dans la petite ville de Plomari (au sud de l’île).

Depuis 1989 la réglementation européenne stipule que l’Ouzo doit être produit en Grèce pour avoir le droit à cette dénomination.

FABRICATION :

L’alcool blanc est mélangé aux aromates puis il est distillé.

Le produit est ensuite soit mélangé avec de l’alcool pur (au moins 20% de produit distillé), soit simplement dilué avec de l’eau pour diminuer son degré alcoolique.

La réglementation ne définit pas le type d’anis utilisé (anis vert ou badiane).

L’Ouzo est l’apéritif typique des Grecs, on le sert avec des Mézès : olives, féta, ktapodaki (poulpe), atherina (petite friture), throumba elia, toursia (pickles), tyri (fromage)…

Orezza : L’eau qui pétille de santé.

L’eau d’Orezza est autorisée depuis le 25 avril 1856. Elle est reconnue d’intérêt public par décret impérial depuis le 7 février 1866.

Les Romains l’appréciaient sous l’Antiquité. Au XIX° siècle, Orezza possédait déjà des salles de bains, des douches, l’eau était très prisée des curistes. Elle soignait l’anémie, les troubles du système nerveux, le paludisme, les affections du foie et des reins.

Le site d’Orezza est niché dans une des plus belles régions de Corse, la Castagniccia.

Délicatement pétillante avec une forte teneur en fer et en gaz carbonique naturel, Orezza est l’eau de la vitalité et des digestions faciles.

  • Sociétés Nouvelles d’Exploitation des Eaux Minérales d’Orezza
  • Acqua Acitosa
  • 20229 Rapaggio

Liqueur de verveine.

Vous avez un peu d’eau de vie ?

Vous avez un plant de verveine vivace ?

Eh bien ! Faites une liqueur de verveine.

  • ◊ Faire macérer 45 feuilles de verveine fraîches et 500 grammes de sucre semoule dans 1 litre d’eau de vie (gnole) à 40° environ
  • ◊ Oublier une semaine.
  • ◊ Mettre en bouteille en filtrant.
  • ◊ Ajouter dans la bouteille 1 tige de verveine avec quelques feuilles.

A consommer avec modération en apéritif, trou « auvergnat », digestif ou en mélanges dans les cocktails.